La méthode OKR, une méthode de gestion fédératrice

La méthode OKR (Objectives & Key results) a été créée par Andy Grove chez Intel dans les années 70. Depuis, elle a été fortement démocratisée par Google, Netflix et Microsoft. Comme son nom l’indique, cette méthode de management a pour principe de se concentrer sur les résultats clefs permettant d’atteindre les objectifs fixés pour chaque période.

Quels sont les grands principes de la méthode OKR ?

Cette méthode de gestion d’entreprise repose sur plusieurs critères :

  • La définition de périodes figées identiques à toutes les équipes (généralement une période équivaut à un trimestre)
  • Un à 3 objectifs définis en amont par l’équipe dirigeante
  • Un découpage de ces objectifs stratégiques, d’abord par équipe, puis par personne

Par exemple, si l’objectif stratégique amené par la direction est « Augmenter de 20% le chiffre d’affaire du trimestre précédent », cela va concerner à minima le département Sales, le département Marketing, voire le département Produit. Leurs objectifs d’équipe pourront se décliner de cette manière :

  • Pour l’équipe Sales : « Augmenter de 30% les prises de RDV » et « améliorer de 15% le taux de closing »
  • Pour l’équipe Marketing : « Augmenter de 30% les leads qualifiés envoyés à l’équipe Sales » et « Amener 25% de personnes en plus dans le funnel »
  • Pour l’équipe Produit : « Diminuer de 10% les abandons lors de la première installation »

Une fois ces objectifs d’équipe fixés, ils doivent être clairement affichés à la vue de tous. La méthode OKR ne marche pas sans une transparence totale, à tous les niveaux de l’entreprise. Ces objectifs d’équipe vont ensuite se transformer en objectifs et Key results individuels. Je ne vais prendre ici que l’exemple du marketing car c’est celui que je maitrise le mieux.

L’objectif « augmenter de 30% les leads qualifiés envoyés à l’équipe Sales » va pouvoir se décliner, suivant les compétences des personnes, de ces manières là :

  • « Retravailler le lead scoring pour en augmenter la précision »
  • « Mettre en place une nouvelle boucle de lead nurturing pour relancer les personnes non actives »
  • « Créer un nouveau freebie ou livre blanc pour requalifier les leads dormants »
  • « Faire du tri dans la base de données »
  • « Améliorer la segmentation des newsletters »

L’objectif « Amener 25% de personnes en plus dans le funnel » va quant à lui se décliner comme ceci :

  • « Augmenter de 30% les visites sur le site venant de recherches internet »
  • « Obtenir 5% d’abonnés supplémentaires sur Linkedin »
  • « Mettre en place un webinar pour 50 personnes non présentes dans le funnel »

Une fois ces objectifs mis en place, chaque personne peut facilement créer son plan d’action en fonction de ses compétences.

méthode okr en action

Pourquoi la méthode OKR est-elle intéressante ?

Cette méthode est particulièrement intéressante en raison de son caractère inclusif. Chaque membre de l’équipe, quel que soit son rôle, se sent acteur de l’objectif global. Elle résout ainsi un problème assez récurrent en marketing et communication. Les métiers aux actions répétitives, du type community manager ou rédacteur ont souvent tendance à ne pas voir l’impact de leurs actions sur le chiffre d’affaire de l’entreprise, car leurs contenus sont trop éloignés de l’acte de vente. Il en ressort très souvent une certaine lassitude, et ces métiers sont également les premiers à subir des coupes budgétaires. En mettant en place ce type de méthode, la direction permet à chaque employé de se sentir pleinement impliqué dans la stratégie de l’entreprise et de pouvoir mesurer concrètement son impact.

De plus, ce type de méthode, tout comme les méthodologies agiles, permettent à chaque employé d’être réellement le spécialiste de sa tâche et de pouvoir s’organiser en fonction du résultat à obtenir et non en fonction d’une organisation imposée par un manager non spécialiste du métier.

Comment concrètement mettre en place cette méthode ?

Aussi simple soit-elle sur papier, cette méthode demande un minimum d’organisation et implique une transformation managériale complète.

En mettant en place cette organisation, le manager devient un allié qui permet à chacun d’atteindre à minima 70% de ses objectifs (si les objectifs sont atteints à 100% en permanence, il y’a un problème d’ambition). Il n’est donc plus dans un rôle de surveillance mais dans un véritable rôle d’accompagnement et ne peut être efficace que s’il comprend l’intégralité des enjeux métiers de son équipe.

Pour que cette méthode soit efficace, il faut également qu’elle soit acceptée par toutes les personnes dans l’entreprise. Il suffit d’un département qui n’adhère pas pleinement à cette méthode pour que les efforts fournis s’effondre. Un gros travail d’éducation à la méthode est donc à prévoir avant de mettre en place des OKR dans l’entreprise et la transition ne peut pas se faire du jour au lendemain.

Pour résumer, la méthode OKR est une méthode de management faisant cascader les objectifs d’entreprise du collectif vers le personnel. Elle permet à chaque personne de se sentir impliquée dans les résultats obtenus par l’entreprise et de se sentir complètement expert de son métier. Le cadre fixé par la méthode permet également une grande autonomie de la part de chaque salarié. Elle nécessite cependant une complètement transformation managériale et une véritable période d’éducation de chaque personne de l’entreprise.

Si vous souhaitez implémenter une stratégie OKR au sein de votre entreprise, vous pouvez me contacter ou découvrir ma page prestations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.